Immigration versus Tourism in Kos Island-published in Obs in June 2015

Obs - Kos

Obs - Kos2

Un groupe d'Afghans (une vingtaine) débarque à l'aube sur les plages de Kos. Toutes les nuits, entre 100 et 500 immigrés traversent les cinq kilomètres qui séparent Bodrum, le saint Tropez turc, de la Grèce, échouant sur les sables de Kos. Ils voyagent en famille et veulent aller en Allemagne.
Un groupe d’Afghans (une vingtaine) débarque à l’aube sur les plages de Kos. Toutes les nuits, entre 100 et 500 immigrés traversent les cinq kilomètres qui séparent Bodrum, le saint Tropez turc, de la Grèce, échouant sur les sables de Kos. Ils voyagent en famille et veulent aller en Allemagne.
Famille de Syriens sur le port de Kos. Leur barque gonflable a commence a prendre l'eau quand les guardes cotes sont venus au secours des quelques familles de Syriens et Kurdes qui traversaient les 2.5 miles nautiques qui separent la Turquie de la Grece.
Famille de Syriens sur le port de Kos. Leur barque gonflable a commence a prendre l’eau quand les guardes cotes sont venus au secours des quelques familles de Syriens et Kurdes qui traversaient les 2.5 miles nautiques qui separent la Turquie de la Grece.
Famille de Syriens se prend en photo sur le port de Kos. Leur barque gonflable a commence a prendre l'eau quand les guardes cotes sont venus au secours des quelques familles de Syriens et Kurdes qui traversaient les 2.5 miles nautiques qui separent la Turquie de la Grece.
Famille de Syriens se prend en photo sur le port de Kos. Leur barque gonflable a commence a prendre l’eau quand les guardes cotes sont venus au secours des quelques familles de Syriens et Kurdes qui traversaient les 2.5 miles nautiques qui separent la Turquie de la Grece.
Maria, petite fille Syrienne vient d'arriver avec sa famille sur l'ile de Kos. Leur barque gonflable a commence a prendre l'eau quand les guardes cotes sont venus au secours des quelques familles de Syriens et Kurdes qui traversaient les 2.5 miles nautiques qui separent la Turquie de la Grece.
Maria, petite fille Syrienne vient d’arriver avec sa famille sur l’ile de Kos. Leur barque gonflable a commence a prendre l’eau quand les guardes cotes sont venus au secours des quelques familles de Syriens et Kurdes qui traversaient les 2.5 miles nautiques qui separent la Turquie de la Grece
Des touristes allemands viennent a l'hotel Captain Elias pour aider les refugies en distribuant de l'eau et de la nourriture. Les réfugiés sont logés au Captain Hotel, un établissement abandonné depuis 20 ans qui a réouvert ses portes en avril, pour faire face à l’afflux des migrants. Ils sont aujourd'hui des centaines à s'entasser dans cet édifice délabré.
Des touristes allemands viennent a l’hotel Captain Elias pour aider les refugies en distribuant de l’eau et de la nourriture. Les réfugiés sont logés au Captain Hotel, un établissement abandonné depuis 20 ans qui a réouvert ses portes en avril, pour faire face à l’afflux des migrants. Ils sont aujourd’hui des centaines à s’entasser dans cet édifice délabré.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s